Plongez avec le Casabianca et la mémoire des mitards

Mis à jour : 9 août 2019

La Malcoiffée a été évoqué dans un post précédent. Ici, je vous présente une super exposition à ne pas manquer à travers une visite guidée du château des Ducs du Bourbon en nocturne ! Pourquoi un exposition sur le sous-marin de la Marine Nationale le Casabianca à la Malcoiffée ? Pourquoi la Ville de Moulins est jumelée avec le Casabianca ? Réponses dans ce billet !





Ligne d'horizon Mal-Coiffée... Casabianca 1939/2019 (à voir jusqu'au 31 octobre 2019)


L'exposition présente des objets, des panneaux explicatifs, des maquettes, des médailles et autres dont une pièce qui vous plongera en immersion dans un sous-marin ! Le film "le chant du loup" n'est pas loin.


Bref, je ne dévoilerai pas tout quand même ! Uniquement quelques points. Il faudra faire les visites. Vous aurez en plus la chance d'écouter et de poser vos questions avec de véritables sous-mariniers qui ont connus l'ancien et l'actuel Casabianca qui vous raconteront des tas de choses !


Abordons le Casabianca l'insubmersible qui n'est plus. Il faut savoir que le Casabianca d'aujourd'hui est quant à lui un sous-marin.


Quelle différence ? Mon premier navigue en surface (il y a 79 hommes) tandis que mon second navigue dans les mers et les océans (avec un équipage de 75 hommes)..


Le Casabianca est connue pour ses exploits durant la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945 pour les nuls en Histoire). Nous sommes en novembre 1942, les SS envahissent Toulon où se trouve le submersible (Toulon dans le Var, pas dans l'Allier). L’Amirauté du régime de Vichy ordonne le sabordage de la flotte pour qu'il ne tombe pas dans les troupes allemandes. Le capitaine de corvette Jean L'Herminier et son équipage refusent ! Ils veulent reprendre le combat avec les Alliés. En accord avec les officiers ainsi que son équipage, ils se sauvent. Eux et d'autres bâtiments se sauvent donc en Espagne et en Alger. Passons les détails. Pour faire court, il sert principalement à des missions de renseignements, de ravitaillement en hommes et en armes 'il a transporté entre 20 et 30 tonnes de matériels ce qui est énorme pour ce submersible !), il a effectué des missions périlleuses au profit des maquisards corses. Il participera à la libération de la Corse. L'épopée du Casa durant cette époque, rendez-vous là.


La technologie changeant, il termine.... désarmé et ferraillé. Mais ce n'est pas la fin, mais non. Un nouveau Casabianca voit le jour, celui-ci est nucléaire. La mémoire de l'ancien Casabianca est transmise et perpétuée. Le submersible a été décoré de la croix de guerre 1939-1945, d'où les fourragères rouges de la Légion d'Honneur portées par les sous-mariniers du Casabianca nucléaire que nous connaissons aujourd'hui. Mais que, la Mémoire se transmet par d'autres moyens et objets.


L'actualité du SNA Casabianca (l'actuel) et ses actualités; c'est sur ce site : http://www.netmarine.net/bat/smarins/casabian/actu.htm


Quelques éléments de l'exposition :


Pour les plus curieux, l'histoire de la cloche, elle est intrigante sur la photo non ? Elle a une histoire ! Elle n'a été retrouvé qu'il y a trois ans. C'est par ici .


Son pavillon, le Jolly-Roger, aborde fièrement ses faits de guerre ! Non et non ce n'est un drapeau de pirate ! C'est une distinction offerte aux sous-marins les plus méritants ! Les dagues représentent le nombre de missions secrètes réussies, les barres blanches et rouges aux navires coulées à la torpille ou au canon. a côté de la tête de mort et les tibias.... qui est le marin d'eau douce qui dit une tâche ?! Non, c'est la Corse. Le point désigne Ajaccio ou Bastia ? Réponse lors de la visite ! Seul trois sous-marins l'obtiendrons : Le Casabianca, le Rubis et le Curie.


Là-bas, ce n'est pas une banderole cette bâche, on appelle ça une toile de pudeur. C'était pour empêcher aux messieurs de regarder sous les jupes des filles.



Mais.... Pourquoi la Moulins est jumelée avec le sous-marin ? La Corse, ça airait été plus logique ? Oui et non. C'est partit d'une histoire d'amour. Nous devons à l'un des Pacha du Casa, le contre-amiral René Sacaze qui repose au cimetière familial du château de Bressolles. Son épouse était bourbonnaise !


Des panneaux d'explications vous expliqueront d'où vient le nom du Casabiance, qui était le contre-amiral Sacaze, les caractéristiques du Casabianca d'hier et d'aujourd'hui, et pleins d'autres explications.


On arrive dans un immense pièce rouge. Pas de panique, ce n'est pas une alerte ! a votre avis, vous êtes dans un sous-marin, comment se repérer entre le jour et la nuit ? grâce à la lumière ! Vous découvrirez lors de la visite, la vie quotidienne d'un sous-marinier. Nous sommes en mode nuit, d'où la couleur rouge.


Mais qu'est-ce que Omar Sy fait ici ? Vous irez voir l'exposition pour le connaître. Le blason ne vous rappelle rien ?


Puisque vous jouez aux élèves indisciplinés, arrêtons ici et je vous laisse regarder les photos et pour la punition, vous irez voir l'exposition !




La prison de la Gestapo


Une période noire s'ouvre sur la château Ducal qui devient dès 1940. Elle devient la "Kriegswehrmachtanstalt"*, la prison de la Gestapo. La seule prison française de la Wehrmacht, gérée par les allemands.


Nous voici dans les sous-sols avec les mitards, les petits cachots pour parler de cette époque. Les Juifs, les personnes soupçonnées d'appartenir à la Résistance y sont détenus dans cette prison. La plupart des archives ayant disparues, impossible de connaître le nombre de prisonniers exacts. Il semble que l'effectif variait entre 300 à 400 détenus, selon le rythme des déportations et l’intensité de le répression contre la Résistance.


**D'après des témoignages d'anciens prisonniers, les tortures y étaient pratiquées lors des interrogatoires, via l'isolement dans les cachots, une baignoire, des coups de trique, nerf de bœuf, crosse de revolver, gourdin, tenaille, fil de fer, la faim les oups de poing, la faim et la soif, .... La torture morale, preuve en est les trous aux plafonds qui permettaient non seulement d'entendre les conversations des prisonniers mais également d'entendre les cris des torturés.


Un peu partout dans le château, vous verrez des gravures avec des graffitis faites par les prisonniers. Concernant le sous-sol, les prisonniers étaient dans le noir, leur seul repère dans le temps était le Jacquemart.


Voici quelques photos, j'en ajoute d'anciennes visites dont certaines prises aux étages du château.


Fin du mois d'août 1944, les forces d'occupation évacuent l'Allier. La majeure partie des prisonniers sont libérées. Cependant, 66 personnes sont retenues par les Allemands. C'est le dernier convoi. Les personnes ont déportées le 25 août vers les camps d'extermination allemands.


La prison est vide quand les derniers éléments de la garnison allemande quittent Moulins quelques jours plus tard.


A la Libération le 6 septembre 1944, la Mal-Coiffée accueille des personnes internées pour des faits de collaboration. Elle retrouve également sa fonction de prison de droit commun. Jusqu'en 1983, la prison de Moulins occupera les murs du château des ducs de Bourbon. Les mitards ne sont plus utilisés depuis la guerre. A l'ouverture du Centre pénitentiaire d'Yzeure, la Mal-Coiffée fermera ses portes définitivement. Le Conseil Départemental de l'Allier en fera un lieu de Mémoire en y organisant des visites guidées avec des expositions retraçant toute l'Histoire du château depuis ses fastes à l'époque des Bourbons jusqu'à de nos jours.




Pratique - Dans les trois cas, n'oubliez surtout pas votre appareil photo !


Nocturnes à la Mal-Coiffée : vendredi 9 août - Mercredi 21 août - Vendredi 6 septembre et mercredi 18 septembre. De 19h à 20h30. Réservations conseillées au 04.70.20.48.47. Billets à l’accueil du Musée Anne de Beaujeu. Tarifs : plein 5 € ; réduit (16-25 ans et étudiants) 3 € ; gratuit jusqu’à 16 ans et pour les anciens-combattants.


Visite du château des Ducs de Bourbon : visite guidée 7 jours sur 7, départ à 10h30, 11h, 14h, 15h, 16h et 17h (sauf dimanche matin). Tarifs : 5€ plein tarif, 3€ tarif réduit, gratuit jusqu'à 17 ans et pour les anciens combattants. Tickets en vente au Musée Anne de Beaujeu. Réservation conseillée au 04.70.20.48.47.


Spectacle de Lumière sur le Bourbonnais, mapping vidéo : Tout l'été dès la tombée de la nuit dans les Jardins Bas, rue du Vert Galant à Moulins. Gratuit, sans réservations. Site web sur www.lumieres-bourbonnais.com. A découvrir quelques photos dans le post ultérieur en cliquant par ici.


#alliertourisme #myauvergne #allier #suivezyeuxreveurs03 #lesyeuxreveursdubourbonnais #FierAllier #AmbassadeurAllier #MAB #MuseeAnnedeBeaujeu #Casabianca #Malcoiffee #Moulins #departementdelallier



Sources :


Livret sur le château du MAB + les notes personnelles


* Ouvrage Dans les prisons de la Gestapo à la Mal-Coiffée de Pierre Sarrat (édition M. Mariage, 1945) ---- Le château Ducal devenu maison d'arrêt est rebaptisé durant la guerre de ce nom lorsqu'elle devient une prison de la Gestapo. Je vous conseille cette autobiographie qui raconte la vie d'un prisonnier et d'autres dans la prison.


**Je vous conseille également, si jamais vous avez la chance de le trouver (il n'est plus édité), le livre d'Yvonne-Henri Monceau, Une prison militaire allemande à Moulins "La Mal-Coiffée", où y aborde la prison durant l'occupation jusqu'à la Libération. Des photos y sont publiées, prises juste après avec les photos des cellules telles que les prisonniers l'ont connues.

136 vues

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now