Les visitandines au chevet des Montmorency

La chapelle Saint-Joseph ancienne Visitation m'a toujours intriguée. On m'avait raconté que le cœur d'une personnalité historique se trouvait dans celle-ci, j'ai vu des centaines de fois ce mausolée imposant. La chapelle se dévoile de nouveau avec des visites guidées jusqu'en septembre ! J'étais à l'une d'elle, je vous embarque au 17ème siècle, dans une visite pleine de surprises entre gloire, Histoire, architecture.




Tout débute avec l'ordre de la Visitation à Moulins


L'ordre de la Visitation Sainte-Marie est fondée par Saint-François-de-Sales (1567-1622) et Sainte-Jeanne de Chantal (1572-1641). Le premier couvent ouvre à Annecy en Haute-Savoie en 1610. Le second à Lyon dans le Rhône en 1615. Le troisième à Moulins dans l'Allier en 1616. Moulins comptait alors plusieurs Ordres religieux. L'ordre de la visitation est issue d'une Contre-Réforme catholique. C'est quoi cette "petite bête" comme le disait l'un de mes professeurs ? pour faire simple, une Contre-Réforme est une série de préceptes juridiques plus ou moins destiné à limiter le protestantisme. La Visitation est un ordre féminin est autonome et indépendant, elle propose une retraite aux femmes sans pour autant adopter l'austère règle des ordres réformés du 16ème siècle. Les couvents n'étaient pas sous la tutelle d'un ordre masculin ! Les évêques n'avaient qu'un contrôle relatif, ils n'avaient pas le pouvoir de modifier les constitutions. L'ordre de la Visitation a traversé les siècles, d'ailleurs, vous pouvez toujours rencontrer des Visitandines dans les rues.


Concernant le couvent moulinois, la duchesse de Montmorency rentre alors sur scène. Plutôt dans le couvent, elle s'y retire parmi les Visitandines de Moulins où elle est ici loin de la Cour et de Paris. a noter qu'était installée à la Malcoifée en résidence surveillé.




De la gloire à la piété


Marie-Félice Orsini de son vrai nom, est italienne. Elle est née Florence en Italie en 1600 et meurt à Moulins en 1666. C'est une princesse venant des plus grandes familles italiennes. Petite-fille du Grand-duc de Florence Cosme 1er Médicis, nièce du pape Sixte Quint, parente et filleule de la reine de France Marie de Médicis épouse du roi Henri IV. Marie-Félice se marie avec Henri II de Montmorency en 1612. Henri II est bien aimé du roi (ce détail a de l'importance pour la suite), pair de France, amiral, maréchal et gouverneur de Languedoc. Je viens de vous dire qu'il était très apprécié du roi, il participe en 1632 à la révolte du Languedoc avec Gaston d'Orléans contre son frère le roi Louis XIII et Richelieu. Le duc est blessé à la bataille de Castelnaudary, Henri II est emprisonné, jugé pour crime de lèse-majesté par le Parlement de Toulouse. Il est décapité à Toulouse en 1632.


Son épouse est en résidence surveillé à Moulins au château des Ducs de Bourbon, la Malcoiffée en 1634. En 1636, sur la permission du roi, elle se réfugie au couvent de la Visitation où elle devient bienfaitrice. Elle est Novice en 1641, religieuse en 1657, puis Supérieure au couvent en 1665. Elle s'éteint en 1666 et inhumée avec son mari.


Château des Ducs de Bourbon, la Mal-Coiffée

La chapelle elle-même dans tout ça ?


En 1648, celle-ci fait reconstruire la chapelle du couvent pour remercier les sœurs de l'avoir recueillie. Mais pas que, elle veut offrir un écrin au mausolée de son mari défunt.


Pour laisser les surprises, je resterais brève sur les œuvres. Côté architecture, je ne dirais rien !


La duchesse commande à Michel et François Auguier un mausolée en mémoire d'Henri II, elle a en effet fait revenir ses restes deux ans auparavant ! Les frères sont aidés de leurs élèves Thibault Poissant et Thomas Regnaudin (lui originaire de Moulins). L'architecture est classique, tout est sculpté. Les sculptures ont été acheminé par voie fluviale avec les mariniers.

Le duc est représenté vêtu d'une armure ciselée à côté de l'allégorie de la douleur (ou de la duchesse). J'attire votre attention sur son regard. Sa tête est tournée non pas sur l'autel mais sur la salle ! La théorie qu'Henri II n'est pas spécialement religieux, il préfère regarder le peuple venant dans l'édifice.

De chaque côté se trouve diverses allégories. Hercule pour la force par exemple. Au sommet, vous pouvez apercevoir le blason des Montmorency entouré des colliers de l'ordre Saint-Michel et celui du Saint-Esprit. Un chien est sculpté représentant la fidélité.



En face du mausolée, vous entrez le cœur des religieuses. Cet espace permettait aux religieuses d'assister aux offices tout en étant séparées des fidèles pour respecter la règle de l'ordre.

Le plafond peint est consacré à la Vierge Marie avec des tableaux représentants des épisodes de sa vie ainsi que des événements partagés avec le Christ.

La grille de fer a été réalisée et reconstituée par l'atelier des Ferronniers de Limoise dans l'Allier.

Le mécénat du World Monument Funt, la fondation américaine pour la sauvegarde mondiale et de la Fondation Louis D. de l'Institut de France, Moulins a pu entièrement restaurer en 2008 le chœur.



Par la suite, le bâtiment rencontre les heures sombres de la Révolution française avec ses destructions. Le corps du duc est éparpillé. Le mausolée vidé, il est sauvé de la destruction. A cette époque, on cherchait non seulement à récupérer le plomb, il fallait également effacer de l'Histoire les personnalités... Comment il a échappé à cela le duc ? Encore une fois, je vais livrer une explication simple. Le duc s'étant révolté contre un roi, il est un bon républicain et il ne faut pas qu'il soit oublié via la destruction.


La chapelle de l'ancien couvent de la Visitation de Moulins se trouvait à l'origine dans des maisons du faubourg de Paris, près des remparts médiévaux qui se situaient à l'emplacement des cours actuels. Le couvent crée en 1616 était non loin du collège des Jésuites (actuellement le tribunal) ouvert dix ans auparavant. Les bâtiments ont été remplacés à partir de 1648 par des constructions plus importantes, il ne reste aujourd'hui que la chapelle édifiée grâce à Marie-Félice des Ursins, duchesse de Montmorency et achevée dans les années 1655.


Le lycée Banville ouvre en 1802, il a été construit à l'emplacement des bâtiments du couvent. la chapelle est devenue la chapelle du lycée et elle l'est restée jusqu'en 1998. A cette date, elle a été détachée du lycée et elle est maintenant un monument dépendant de la ville de Moulins. Elle est classée Monument Historique depuis 1928.


La chapelle a été fermé pendant un peu près trois ans pour les besoins d'une restauration de la toiture ainsi que la charpente.


Nouveauté cette année pour la visite, vous pouvez monter dans les combles, voici des photos.




Les Visitandines ont leur exposition et un musée !


Billet "Les surprises des Visitandines" (musée) : cliquez ici

Billet "Une ode inspirante et spirituelle"(ancienne exposition) : cliquez ici



Pratique :

La chapelle se situe 35 rue de Paris à Moulins (tout près du tribunal)

Visites jusqau'14 septembre, tous les samedis à 17 heures (selon le programme).

Renseignements au 04 70 48 01 36

Tarifs : Plein tarif : 6 € ; Tarif réduit : 3 € ; Gratuit pour les moins de 12 ans ; Tarif groupe à partir de 10 personnes.


(Sources : notes personnelles sur la visite guidée et brochure "laissez-vous conter La chapelle de la Visitation" disponible à l'Hôtel Demoret 83 rue d'Allier à Moulins).


#alliertourisme #myauvergne #allier #suivezyeuxreveurs03 #lesyeuxreveursdubourbonnais #FierAllier #AmbassadeurAllier


34 vues

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now